Maitia, Nun zira - chant basque

Publié le 13 Septembre 2013

Maitia, Nun zira - chant basque

La nouvelle année 2013-2014 commence avec ce chant basque (voir aussi nos autres chants traditionnels). La partition étudiée contient juste les deux premières strophes

Pour retranscrire toute la beauté du chant, il est important de respecter la prononciation Basque. Aussi, pour faciliter leur apprentissage, les fichiers de travail de cet article ont les paroles écrites en phonétiques.

Les fichiers MIDI par pupitre sont disponibles ci-dessous (voir aussi le fichier Musescore téléchargeable à la fin de cet article): 

Soprano Alto Ténor Basse
midi midi midi midi

Pour ceux qui sont intéressés, voici l'intégralité des paroles avec leur traduction:

Paroles (basque) Traduction
1) Maitia nun zira ?
Nik etzütüt ikusten,
ez berririk jakiten,
nurat galdü zira ?
Ala kanbiatu da zure deseina ?
Hitzeman zenereitan,
ez behin bai berritan,
enia zinela, enia zinela.
 
2) Ohikua nüzu ;
enüzü kanbiatü.
Bihotzian behin hartü
eta zü maitatü.
Aita jeloskor batek dizü kausatü:
zure ikustetik,
gehiago mintzatzetik
hark nizü pribatü.
 
3) Aita jeloskorra !
Zük alaba igorri,
arauz ene ihesi,
konbentu hartara !
Har’eta ez ahal da sartüren serora :
fede bera dügü,
alkarri eman tügü,
gaiza segürra da
 
4) Zamariz iganik,
jin zazkit ikustera,
ene kontsolatzera,
aitaren ixilik ;
hogei eta laur une baditit beterik :
urte baten bürian,
nik ez tiket ordian
aitaren axolik.
 
5) Alaba diener
erranen dit orori :
so’gidaziet eni,
beha en’erraner ;
gaztetto direlarik untsa diziplina :
handitü direnian,
berant date ordian,
nik badakit untsa.
1) Bien-aimée, où êtes-vous ?
Je ne vous vois pas,
Je n’apprends pas de (vos) nouvelles ;
Où (vous) êtes-vous perdue ?
Ou bien votre projet est-il changé ?
Vous m’aviez donné votre parole,
Pas une fois, (mais) oui deux fois,
Que vous étiez à moi.
 
2) Je suis la même qu’autrefois ;
Je n’ai pas changé,
Car je l’avais pris à cœur
Et vous avais aimé.
Un père jaloux a causé (mon silence) ;
De vous voir,
De vous parler davantage
(C’est) lui ((qui) m’a défendu.
 
3) Père jaloux !
(C’est) vous (qui) avez envoyé votre fille,
Sans doute pour l’éloigner de moi,
Dans ce couvent !
Et cependant elle ne se fera probablement pas religieuse :
(Car) nous avons chacun notre foi
Nous nous la sommes réciproquement donnée,
C'est chose certaine
 
4) Montée sur un coursier,
Venez me voir,
Me consoler, 
A l’insu de mon père.
J’ai vint-quatre ans accomplis :
Au bout d’une année,
Je n’aurai pas alors
Souci de mon père.

5) A tous ceux qui ont des filles
je dirai ceci :
regardez-moi,
écoutez mes paroles ;
éduquez-les bien tant qu’elles sont jeunettes
car il sera trop tard
lorsqu’elles auront grandi.
Moi je le sais bien !
 

 

Maitia nun zira - Fichier Musescore

Rédigé par chorale-melisande

Publié dans #Répertoire, #Chants traditionnels

Commenter cet article

Benat Bordes 20/01/2016 21:54

Merci beaucoup d'avoir inclus ces paroles dont je cherchais l'intégralité depuis quelques temps.
Bonne soirée.